Menu
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 08 Avr 2018 10:58 #85484

  • maccaofmars
  • Portrait de maccaofmars
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 1300
  • Remerciements reçus 395
ARTICLE DANS MAGAZINE MEXICAIN ESTILODF ici

traduction google :

L'artiste promet un concert spectaculaire à l'Arena de Mexico le vendredi 13.

Nous avons des figures musicales aussi importantes que Lenny Kravitz sur un piédestal, comme des dieux. Lui, bien qu'il soit l'un des musiciens les plus influents de ces dernières années, ne prétend nullement attirer l'attention, ni chercher un traitement préférentiel. Il y a des artistes qui, lorsqu'ils atteignent un haut niveau de reconnaissance et de renommée, n'ont plus besoin de publicité, d'art ou de spectacles. Lenny est l'un d'entre eux. Cependant, il prend toujours la peine de répondre aux appels de la presse, juste pour parler de ses projets, de sa vie, de la musique et de tout ce que vous lui demandez. Leonard Albert Kravitz a dépassé l'écart de 50 ans et ses mots révèlent l'homme mûr qu'il est devenu. Chaque prière qui sort de sa bouche porte une charge de sagesse acquise avec le passage du temps. Il n'a pas peur de s'ouvrir; s'il le fait à travers sa musique, Que fait-il d'autre dans une brève interview? Certains des adjectifs qui ont été donnés à l'interprète de "ce n'est pas fini jusqu'à ce qu'il soit fini" se réfèrent à lui comme une rockstar, un sex-symbol, un dieu du rock. Et pour beaucoup c'est. Mais quiconque a eu l'occasion de converser avec lui, peut réaliser la qualité d'être humain qui est derrière cette énorme figure de la musique. Mais la musique n'est que l'une des facettes artistiques de Lenny, qui a également mis son talent au service du septième art dans des films tels que Zoolander, The Hunger Games et The Butler. En outre, il est temps de diriger sa propre entreprise de design architectural et de design d'intérieur, ainsi que de faire de la photographie. Il est un créateur inné. Ce vendredi 13 avril, Lenny Kravitz sera en ville pour présenter son Raise Vibration Tour à l'Arena de Mexico.



Lenny, tu rentres au Mexique, que penses-tu de ça?

Je cherchais vraiment que cela se produise, il y a longtemps que la dernière fois, le Mexique est un endroit très spécial pour moi. J'ai des souvenirs très spéciaux du Mexique et j'aime beaucoup votre peuple. C'est l'un des endroits les plus chauds que j'ai connus.



"J'ai des souvenirs très spéciaux du Mexique et j'aime beaucoup votre peuple. C'est l'un des endroits les plus chauds où j'ai été "



Que retenez-vous de votre dernier concert au Mexique?

Je me souviens surtout que lorsque j'ai joué à l'Estadio Azteca, c'était mon premier concert au Mexique; C'était comme un fantasme, ça m'a complètement effleuré de voir tant de gens rassemblés juste pour me voir; C'était la première fois. Je suis revenu et j'ai joué dans différentes villes, et l'amour que je ressens et la chaleur sont assez impressionnants et surprenants pour moi. J'ai apprécié mon temps à rencontrer des gens, voyager, j'ai fait quelques rencontres, et la seule chose qui m'étonne est l'amour authentique et pur que je reçois des gens.



A votre retour au Mexique, à quel spectacle pouvons-nous nous attendre?

Nous allons jouer beaucoup de hits, nous allons improviser et être très musicaux; Nous voulons partager et célébrer avec les gens, nous rejoindre après une longue période, amusez-vous.



"Je sens toujours que nous pouvons être meilleurs, et que le meilleur reste à venir, c'est la beauté de la vie"



Quand allez-vous publier votre prochain album?

Il sortira au début de l'automne, juste après l'été. Maintenant, je suis en train de mettre la dernière main à tout ça. Ce sera mon premier voyage au Mexique dans l'année et je serai certainement de retour après avoir publié le disque pour jouer une fois de plus.



Comment s'est passé le processus de composition de cet album?

C'était incroyable parce que j'ai rêvé la musique; C'était vraiment comme un cadeau. Je ne me suis pas assis pour écrire, ça vient juste à moi. J'avais l'habitude de me réveiller au milieu de la nuit et très tôt le matin, et je pouvais juste entendre ces chansons dans ma tête, c'était incroyable. Cela m'est déjà arrivé, j'ai rêvé de musique, mais pas assez pour un album entier, mais tout cet album a été rêvé, et c'est quelque chose d'étonnant pour moi en tant qu'artiste, de recevoir de la musique de cette façon.



En ce qui concerne les paroles, que pouvez-vous nous dire?

C'est beaucoup d'auto-exploration, ça traite aussi des problèmes spirituels. Il y a des éléments politiques, aussi bien que ce qui se passe actuellement dans le monde, et des problèmes sociaux. Ce sont des opinions très personnelles sur ces questions, de Dieu aux politiciens, l'amour, la vie, c'est très grand. Lorsque vous êtes en train de composer, à quel point est-il important d'être honnête avec vos sentiments? C'est la seule façon que je sais de composer. Je ne suis pas bon pour être faux ou faire des choses juste parce que. Je dois le sentir, sinon je ne peux pas le faire. Cela ne me dérange pas de montrer aux gens ce qui se passe en moi, c'est très important pour moi d'être honnête.



Vous êtes le producteur de votre album, pourquoi avez-vous décidé de travailler de cette façon?

Je suis le producteur et le musicien. Je joue de tous les instruments que vous entendez sur le disque, c'est juste comme j'aime travailler. C'est comme peindre, j'aime peindre ces images. C'est la façon dont cela fonctionne le mieux pour moi, parce que je dois penser à ma façon. Bien qu'il existe d'autres grands producteurs là-bas!



Après toutes ces années de carrière, quel est votre plus grand défi?

Continuez, développez et accumulez des expériences de vie et soyez plus intelligent, plus efficace, mentalement, spirituellement et physiquement sain. Cultiver des amitiés, être présent pour vous et pour les autres, ce sont les choses importantes et ce qui me fait bouger. Je sens toujours que nous pouvons être meilleurs et que le meilleur reste à venir, c'est la beauté de la vie.



La célébrité affecte-t-elle votre vie?

La célébrité est quelque chose qui vous arrive. Ce n'est pas ce que je suis. Je ne cherche pas plus d'attention, je vis ma vie et je passe beaucoup de temps dans des endroits où il n'y a pas beaucoup de monde. Maintenant, je me prépare à voyager dans le monde, où il y aura beaucoup de gens qui me regardent. Ça fait partie de moi, mais pour moi ce n'est pas une question de célébrité, c'est de la musique et de l'art.



Vous avez une histoire particulière avec New York, quelle est votre relation avec cette ville?

J'ai grandi à New York, toute la musique que j'ai entendue et les concerts auxquels j'ai assisté pendant mon enfance y sont allés. Certains des grands musiciens viennent de là, une grande partie de l'art du monde vient de New York. Quand j'étais petit, mes parents m'emmenaient beaucoup au théâtre, au ballet, aux concerts et aux galeries d'art. De la vie dans les rues, j'ai beaucoup appris, et même si je n'y vis plus, c'est un endroit formidable qui va toujours beaucoup signifier pour moi parce que c'est de là que je viens et d'où je viens.



"La célébrité est quelque chose qui vous arrive. Ce n'est pas ce que je suis. Je ne cherche pas plus d'attention, je vis ma vie et je passe beaucoup de temps dans des endroits où il n'y a pas beaucoup de monde. Maintenant, je me prépare à voyager dans le monde, où il y aura beaucoup de gens qui me regardent. Ça fait partie de moi, mais pour moi ce n'est pas une question de célébrité, c'est de la musique et de l'art "



Depuis que vous avez commencé votre carrière jusqu'à maintenant, l'industrie de la musique a beaucoup changé, que pensez-vous de la façon dont il est géré?

C'est incroyable qu'il ait tellement changé. Tout évolue et je ne peux rien y faire, je continue à faire ce que je fais et à m'adapter au reste. C'est vraiment un monde différent et une manière différente, c'est la vie: le changement.



Que faites-vous dans votre vie quotidienne?

Je crée toujours. En ce moment je suis dans mon studio d'enregistrement, j'ai une société de design et d'architecture, je fais aussi de la photographie. La plupart du temps, je suis créatif, c'est ce qui me fait me sentir bien et c'est la façon dont je m'exprime en créant des choses.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: nanaweb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 08 Avr 2018 12:11 #85487

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
un concert spectaculaire...... Laury Betti ....on attend ton compte-rendu avec impatience :lol: :silly: :rocknroll:
#bigpression :woohoo:
Knit'n'Roll

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 26 Mai 2018 10:03 #85562

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: salvatore

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 17 Jui 2018 18:21 #85621

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
Knit'n'Roll

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ricky, toupinette86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par nanaweb.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 19 Jui 2018 13:00 #85628

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par nanaweb.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 20 Juil 2018 10:53 #85661

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
Tours le 13 juillet
Le french board in daplace :rocknroll: :rock:

www.lanouvellerepublique.fr/tours/americ...ompagnie-en-8-photos
Knit'n'Roll

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: toupinette86, annso, socalo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par nanaweb.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 26 Juil 2018 19:18 #85677

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 27 Juil 2018 10:24 #85680

  • Miream
  • Portrait de Miream
  • Hors Ligne
  • Gold Boarder
  • Gold Boarder
  • Messages : 240
  • Remerciements reçus 26
Vidéo/Interview autour de différents objets de la collection pop culture de Lenny,

(Prince, Jackson 5, James Brown, Jimmy Hendrix, John Lennon, Mohamed Ali, etc.)


1995:Fnac Paris - 1996:POPB - 1999:Zénith Paris - 2002:POPB - 2004:POPB - 2005:Grand Rex Paris - 2008:Zénith Paris x2 - 2009:POPB - 2011:Amiens/Rouen/Anvers - 2012:POPB - 2014:POPB/Lyon - 2015:Olympia
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: nanaweb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 27 Juil 2018 17:40 #85682

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
Très intéressant !! Merci Miream pour cette pépite qui nous montre une autre facette de Lenny, collectionneur, que je ne connaissais pas à ce point. C'est touchant, par moments, de l'entendre raconter pourquoi il possède et tient tant à telle ou telle pièce.
Il collectionne beaucoup de chaussures :woohoo: :silly:
Knit'n'Roll

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 28 Juil 2018 09:52 #85683

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
Lenny Kravitz était de passage ce mercredi 25 juillet 2018 à la Zénith Arena de Lille (Nord). Et c'était dingue !

Quel show ! Ce mercredi 25 juillet 2018 restera dans les mémoires de plusieurs milliers personnes. Lenny Kravitz a poursuivi son Raise Vibration Tour au Zénith de Lille (Nord). De It ain’t over ’till it’s over à Low, tout le répertoire (ou presque) du chanteur y est passé…

Nouvelle tournée, nouvel album, nouveau look. L’américain apparaît à 21 h 15 sur une estrade qui surplombe la scène du Zénith, telle une véritable rock-star. Lunettes de soleil, dreadlocks, pantalon patte d’eph et pompes en croco… C’est parti : les premières notes de Fly away résonnent…
Le chanteur de 54 ans rejoint ensuite ses musiciens. Après avoir interprété American Woman, Lenny Kravitz fixe une femme dans les premiers rangs et lance « it’s your birthday ? Happy birthday babe », avant de descendre de la scène pour la prendre dans ses bras. Faire un câlin à Lenny, c’est pas donné tout le monde !

Les tubes s’enchaînent : I belong to you, Again, Always on the run, the Chamber…
Avec son guitariste, ils sortent des solos venus d’un autre monde.

Il fait un premier rappel et s’installe au piano pour jouer I’ll be waiting. Puis, vient le clou du spectacle… The top of the pop… La chanson Let love rule, qui date de 1989, a mis tout le monde d’accord.

Le rockeur rejoint ses fans, se fraye un chemin parmi la foule et fait chanter le public lillois « leeet looooove ruuuuule ». Le Zénith est en feu. Le titre a duré une bonne dizaine de minutes, et il aurait pu continuer encore toute la nuit…

Lenny quitte la scène et fait un deuxième rappel. Et cette fois, il revient avec sa guitare Flying V ! Le tube Are you gonna go my way clôture ces deux heures de show… Quel concert !

actu.fr/hauts-de-france/lille_59350/lill...zenith_17945422.html
Knit'n'Roll

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: socalo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 29 Juil 2018 09:24 #85689

  • ben73
  • Portrait de ben73
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1020
  • Remerciements reçus 6
le french board a Vienne ! (photo dauphiné libéré)

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: nanaweb, annso, socalo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 29 Juil 2018 09:25 #85690

  • ben73
  • Portrait de ben73
  • Hors Ligne
  • Platinum Boarder
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1020
  • Remerciements reçus 6
et d'autres photos en cliquant sur le lien :

www.ledauphine.com/isere-nord/2018/07/28...re-antique-de-vienne
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: nanaweb, annso, socalo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 01 Aoû 2018 09:39 #85694

  • annso
  • Portrait de annso
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Smile at life!
  • Messages : 987
  • Remerciements reçus 662
Merci Ben ! :rock:
2008:Nimes (Love Revolution)
2009: Paris, Lyon, Arras (Love Revolution)
2011: lyon, Rouen, Hambourg (BAWA)
2012: Middelfart (BAWA)
2014: Paris, Dijon (Strut)
2015: Olympia, Arras, Festival Beauregard, Skanderborg (Strut)
2018: Bercy, Les Déferlantes, Nîmes, Bordeaux, Tours, Vienne (Raise...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 28 Aoû 2018 18:21 #85713

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
www.femina.fr/article/on-vibre-pour-le-d...bum-de-lenny-kravitz

Prêt pour une rentrée classe et ultrasexy ? Alors, il est nécessaire d’ajouter dans son cartable Raise Vibration* (BMG France), le onzième album du chanteur américain vivant à Paris. Mais c’est dans sa maison des Bahamas qu’il a enregistré cet opus sur lequel ruissellent une sensualité et un groove contagieux. A 54 ans, le quinqua génère de bonnes vibrations sur douze titres rock, psychédéliques, blues, soul, funky et terriblement addictifs, à l’instar de son single Low où l’on peut même entendre la voix de Michael Jackson, avec lequel il avait eu la chance de travailler. Ici, aux commandes de l’ensemble des instruments, l’homme orchestre retrouve sa veine audacieuse qui lui permet aussi bien d’écrire une longue diatribe politique de 7 minutes sur l’état de la planète et les violences policières (It’s Enough) qu’un texte intime sur la mort de sa mère (Johnny Cash). Avec cet album plein de pépites, pas de doute, Lenny Kravitz prouve qu’il en a encore sous les dreadlocks !
Knit'n'Roll

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: annso

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 29 Aoû 2018 21:43 #85716

  • annso
  • Portrait de annso
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Smile at life!
  • Messages : 987
  • Remerciements reçus 662
Merci nana <3
Un autre article sur Raise Vibration! LE passage sur la chanson Johny Cash m a donné les frissons... häte de la décourvir
www.moustique.be/21664/lenny-kravitz-glamour-et-politique

Interview
Lenny Kravitz : Glamour et politique
Mathieu Bitton
ACTU
28/08/2018
Nicolas Alsteen

2
Icône rock, sex-symbol, il publie Raise Vibration, disque gorgé de revendications. Entre l’amour et le glamour, il s’interroge sur l’avenir de la planète. Pour l’occasion : rencontre exclusive.

Ambassadeur d’un rock sexy et glamour, gardien des traditions soul-funk, Kravitz lève le voile sur “Raise Vibration”. Cette fois, l’homme aux 40 millions de disques écoulés n’a pas le cœur à draguer. À 54 ans, préoccupé par l’état du monde, il part en guerre contre les politiciens véreux, les racistes et le cynisme des multinationales. Contrarié, mais pacifiste, l’homme préconise le changement à grand renfort de mélodies sensuelles (The Majesty of Love), d’uppercut funky (Low) et d’hymnes à l’unité (We Can Get It All Together).

Où commence l’histoire de “Raise Vibration” ?
Je possède un studio aux Bahamas, le Gregory Town Sound. Je me suis retiré là pendant plusieurs mois. Seul sur mon île, au calme. Je voulais “entendre” et comprendre les sentiments qui bouillonnaient en moi. On a coutume de dire que la nuit porte conseil. C’est la vérité. La plupart des chansons de “Raise Vibration” se sont construites autour de mes rêves. Comme un appel ou une vision: un truc mystique. Ce disque est venu à moi. Naturellement, sans forcer.

Le premier single, It’s Enough s’étend sur près de huit minutes. Pour passer à la radio, c’est un peu long…
Je n’accorde aucune importance à l’impact commercial de cette chanson. Ma mission sur cette planète, c’est de jouer de la musique. De créer. De m’exprimer, en essayant d’offrir le meilleur de moi-même au public. Aujourd’hui, je ne crois plus au format. It’s Enough est une chanson importante, une réflexion sur notre époque. Où en sommes-nous sur le plan social, religieux, politique ou écologique? Choisir ce morceau comme premier single, c’est ma façon d’ouvrir la discussion…
2008:Nimes (Love Revolution)
2009: Paris, Lyon, Arras (Love Revolution)
2011: lyon, Rouen, Hambourg (BAWA)
2012: Middelfart (BAWA)
2014: Paris, Dijon (Strut)
2015: Olympia, Arras, Festival Beauregard, Skanderborg (Strut)
2018: Bercy, Les Déferlantes, Nîmes, Bordeaux, Tours, Vienne (Raise...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 29 Aoû 2018 21:43 #85717

  • annso
  • Portrait de annso
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Smile at life!
  • Messages : 987
  • Remerciements reçus 662
Merci nana <3
Un autre article sur Raise Vibration! LE passage sur la chanson Johny Cash m a donné les frissons... häte de la décourvir
www.moustique.be/21664/lenny-kravitz-glamour-et-politique

Interview
Lenny Kravitz : Glamour et politique
Mathieu Bitton
ACTU
28/08/2018
Nicolas Alsteen

2
Icône rock, sex-symbol, il publie Raise Vibration, disque gorgé de revendications. Entre l’amour et le glamour, il s’interroge sur l’avenir de la planète. Pour l’occasion : rencontre exclusive.

Ambassadeur d’un rock sexy et glamour, gardien des traditions soul-funk, Kravitz lève le voile sur “Raise Vibration”. Cette fois, l’homme aux 40 millions de disques écoulés n’a pas le cœur à draguer. À 54 ans, préoccupé par l’état du monde, il part en guerre contre les politiciens véreux, les racistes et le cynisme des multinationales. Contrarié, mais pacifiste, l’homme préconise le changement à grand renfort de mélodies sensuelles (The Majesty of Love), d’uppercut funky (Low) et d’hymnes à l’unité (We Can Get It All Together).

Où commence l’histoire de “Raise Vibration” ?
Je possède un studio aux Bahamas, le Gregory Town Sound. Je me suis retiré là pendant plusieurs mois. Seul sur mon île, au calme. Je voulais “entendre” et comprendre les sentiments qui bouillonnaient en moi. On a coutume de dire que la nuit porte conseil. C’est la vérité. La plupart des chansons de “Raise Vibration” se sont construites autour de mes rêves. Comme un appel ou une vision: un truc mystique. Ce disque est venu à moi. Naturellement, sans forcer.

Le premier single, It’s Enough s’étend sur près de huit minutes. Pour passer à la radio, c’est un peu long…
Je n’accorde aucune importance à l’impact commercial de cette chanson. Ma mission sur cette planète, c’est de jouer de la musique. De créer. De m’exprimer, en essayant d’offrir le meilleur de moi-même au public. Aujourd’hui, je ne crois plus au format. It’s Enough est une chanson importante, une réflexion sur notre époque. Où en sommes-nous sur le plan social, religieux, politique ou écologique? Choisir ce morceau comme premier single, c’est ma façon d’ouvrir la discussion…
2008:Nimes (Love Revolution)
2009: Paris, Lyon, Arras (Love Revolution)
2011: lyon, Rouen, Hambourg (BAWA)
2012: Middelfart (BAWA)
2014: Paris, Dijon (Strut)
2015: Olympia, Arras, Festival Beauregard, Skanderborg (Strut)
2018: Bercy, Les Déferlantes, Nîmes, Bordeaux, Tours, Vienne (Raise...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: nanaweb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 30 Aoû 2018 18:05 #85718

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
Toujours très touchant quand il parle de sa maman <3
Knit'n'Roll

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 11 Sep 2018 15:25 #85751

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
www.varmatin.com/culture/lenny-kravitz-s...-nouvel-album-259445

Save the date: Lenny Kravitz, ce sera le 17 mai à Nice au Palais Nikaïa. Une co-production Nice-Matin/Gérard Drouot Production.

Après avoir écumé les festivals cet été, Lenny Kravitz nous a fait la surprise, tant espérée, d’un nouvel opus. Quatre ans que les fans attendaient.

Et c’est ce "Raise Vibration", tout chaud sorti des presses ce week-end, qui a donné l’envie à Lenny de reprendre la route pour faire vivre en "live" son nouvel album. Cinq dates en France, pas une de plus pour ce "Raise Vibration Tour" dont le public de la Pinède Gould à Juan avait eu un tout petit avant goût le 12 juillet.

Le "Raise Vibration Tour" s’annonce comme un événement. Dans le plus pur style Kravitz, le nouvel opus est truffé de tubes et de bons sentiments. "Raise Vibration" est un hymne à l’amour qui, la maturité en plus, s’inscrit dans la veine du "Let Love Rule" originel, vendu en 1995 à 40 millions d’exemplaires dans le monde.

C’est aux Bahamas avec son guitar hero d’ami, Craig Ross, que Lenny Kravitz a accouché de cet album. Rien de nouveau sous le soleil, Lenny en est l’homme orchestre, jouant lui-même de tous les instruments: guitare, basse, batterie, piano, bongo ou encore sitar.

"Low", le single qui tourne déjà sur toutes les radios de la planète, est la quintessence du "kravitzinisme". Une architecture énergisante de rock, funk, blues et soul. Avec en bonus, Michael Jackson, poussant la chansonnette… post mortem. Pas un fake, juste la révélation d’une collaboration ancienne entre Lenny et le King of the Pop qu’il avait jusque là gardée pour lui.

Hymne à l’amour encore avec "Johnny Cash", chanson dédiée à sa mère, disparue en 1995. Le drame de sa vie. Lenny raconte ce deuil, implorant qu’on le réconforte comme l’avait fait alors le chanteur de country.

En filigrane de ce "Johnny Cash", c’est toute la vie de Lenny qui transparaît, celle de ce gosse élevé à New York par des parents pas tout à fait comme les autres. Roxie Roker, sa mère à laquelle il rend hommage, était actrice d'origine bahaméenne. Son père, Sy Kravitz, issu d’une famille de juifs russes, était producteur mais surtout l’ami de Miles Davis, de Duke Ellington, d’Ella Fitzgerald ou de Nina Simone.

Enfant, "au début des années 70, la musique et les arts étaient plein d'énergie, raconte Lenny Kravitz à l’AFP. J'avais ces personnes autour de moi (...) mais je ne savais pas ce que cela signifiait, je savais que j'étais sur les jambes de Duke Ellington mais il était juste le gars qui jouait du piano (...) J'ai réalisé plus tard ce que ces personnes représentaient dans le monde".

Amour, compassion mais rage aussi, contre les failles du monde actuel. "It’s enough", titre fleuve et jubilatoire, dénonce le "tout business", pourfend l’apologie du contrôle et du pouvoir.

À ceux qui lui reprocheraient d’être un hyperactif, boulimique de projets - acteur, réalisateur, photographe, créateur d'une agence de design, promoteur d’une marque de champagne (!) -, donc pas le mieux placé pour donner des leçons de morale en mode "zéro déchets", LK assure que "il n’y a rien dans ses entreprises qui arnaque d'autres personnes ou bousille la planète". Et a priori, on a envie de le croire!

Attention, les préventes seront ouvertes le 18 septembre et la billetterie générale le 19 septembre!
Knit'n'Roll

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: toupinette86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 21 Sep 2018 11:48 #85768

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
madame.lefigaro.fr/celebrites/lenny-krav...ans-me-110918-150465

La star couronnée de quatre Grammy Awards de la meilleure prestation masculine vocale de rock et aux 40 millions d’albums vendus se dépasse dans son Raise Vibration à l’énergie contagieuse. « Je me suis libéré de mes propres chaînes », lance l’icône
rock avec un sourire radieux qu’on ne lui connaît pas. Rencontre à Paris.

Madame Figaro. - Votre nouvel album, Raise Vibration, est gorgé de la sensualité de Marvin Gaye, de la puissance d’Ornette Coleman, du mystère de David Bowie, des imparables cris dans l’aigu de Michael Jackson
Lenny Kravitz. - Oui, ces cris sont bien les siens ! J’ai produit l’une de ses chansons et j’ai utilisé des bribes restées dans mes tiroirs. Quant aux autres, je les ai tous conviés ! Je suis musicalement schizophrène et ancré dans mes racines. J’ai du sang amérindien et, sur un morceau, on entend des chants indiens que j’ai enregistrés dans une réserve. Ce disque est pour moi une méditation, une libération : je l’ai fait à Eleuthera, une île des Bahamas, où j’ai créé un studio, Gregory Town Sound. Mon grand-père est né sur une île à 50 miles de là.

Vos textes sont politiquement et socialement engagés. Êtes-vous en révolte ?
Bien sûr ! Je suis le fils d’un père blanc et d’une mère noire. Je suis né à une époque où les couples interraciaux étaient pointés du doigt. À l’école, j’étais surnommé le Zèbre et mes parents, Mr. Jour et Mrs. Nuit. Lors de mes premiers concerts, je lissais mes cheveux et je portais des lentilles bleues. J’ai fait du chemin depuis… Je pensais que nous avions dépassé tout cela, mais nous revenons en arrière ! Mes chansons parlent aussi du réchauffement climatique, de la malbouffe…, de tous les maux de notre époque auxquels nous devons faire face.

Le magnifique clip de Low est signé Jean-Baptiste Mondino .Quelle importance prend l’esthétique dans votre art ?
Immense. Enfant, j’adorais me métamorphoser : j’ouvrais l’armoire de ma mère et j’essayais ses gilets en fourrure, ses colliers africains, ses ceintures à franges… Je n’ai jamais cessé ce jeu : je fais des croquis de mes costumes, coiffures, piercings, tatouages… Dans ce clip, Mondino a non seulement capturé une identité esthétique qui raconte mon histoire, mais il a aussi su rendre la musique visuelle, le rythme palpable. On m’y voit jouer de la batterie avec une jeune musicienne américaine, Jas… Je veux continuer à jouer, tout en laissant la place aux jeunes.
Knit'n'Roll

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

INTERVIEWS ET ARTICLES PRESSE 28 Oct 2018 11:01 #85779

  • nanaweb
  • Portrait de nanaweb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 270
www.vanityfair.fr/actualites/articles/le...etre-une-star-/70072

Un MTV Video Music Award, quatre Grammy Awards et un Brit Award : le succès de Lenny Kravitz n’est plus à faire. Pourtant, le chanteur n’a « jamais voulu être une star ». C’est en tout cas ce qu’il a confié à Page Six, dans une interview publiée le 26 octobre.

« Je n’ai jamais dit que je voulais être une star. J’ai toujours dit que je voulais être un musicien. Tout a toujours été centré sur l’art, pas sur le nombre de disques que je pouvais vendre, ou le nombre de places que je pouvais remplir dans les salles de concert », a-t-il déclaré. Sa mère, qui a toujours gardé la tête sur les épaules, lui aurait permis de rester « humble et reconnaissant ». Plus tôt cette année, il avait confié à Variety que l’amour était au centre de tout ce qu’il faisait. En voilà, une nouvelle fois, la preuve.
Knit'n'Roll

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ludolea

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 1.101 secondes